Leurs paroles

Leurs paroles

Ce qu'ils disent

Quelques extraits de communications retranscrivant le message de chevaux pour leurs propriétaires.

Les animaux ont une faculté de comprendre, de ressentir, d’aimer ou encore de soigner, bien plus développée que nous, les humains. Les animaux aiment sans compter, ils sont aussi de vrais miroirs envers leurs propriétaires. Ils savent et comprennent beaucoup de choses sur nous, que nous même avons du mal à admettre et à affronter. Les chevaux absorbent souvent les soucis ou le mal-être de leurs propriétaires afin de les soulager et de les aider.
Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal

Cheval

Besoin de crier qui il est

Sandrine : Coucou mon beau, tu as le choix de me faire confiance comme de refuser, je respecterai ton choix, je ne juge personne, je suis juste un porte-parole.

As-tu quelque chose à transmettre ?

Je vais bien, je veux juste que l’on me prenne au sérieux. Ma naissance ne me freine pas (mort-né), je suis là, j’existe et c’est sûrement aussi pour cela que j’ai besoin de plus de prise en considération, mes envies sont peut-être surdimensionnées dans la tête de l’humain.

Je ressens le besoin de crier que j’existe et de faire des choses.

Je suis un excellent cheval, peut-être mieux que l’alezan … (sans jalousie). Mais j’ai l’impression que l’on ne croit pas en moi. Je me sens un poulain de plus, né après les deux pouliches. J’ai envie moi aussi de réussir à dire qui je suis. Si je suis revenu à la vie, c’est en majorité grâce à moi, à ma force de caractère et mon envie de me battre, ce ne sont pas que les efforts des vétérinaires.

J’ai voulu venir vivre cette vie mais j’ai la sensation d’être que vu après les premiers chevaux nés.

J’ai besoin d’attention, j’ai besoin que l’on m’amène sur le chemin, je ne peux le faire seul.

Parfois je bouillonne au fond de moi de me sentir en attente.

J’attends ce cavalier pro avec impatience, je vais essayer de me faire repérer et passer le premier, de rentrer à l’école mais la vraie école ou je pourrai me valoriser et être fier de moi.

Je fais le mignon, le patient, le discret… mais au fond de moi, je bouillonne et parfois je baisse les bras d’être enfin vu, pour le cheval que je suis. Puissant, intelligent et un grand cœur, un cœur énorme qui aujourd’hui est enfermé en moi et donné à personne car personne ne vient  chercher ce grand cœur.
La personne qui saura m’aimer et voir qui je suis, ne sera jamais déçue de moi, je donnerai tout.

Ma naissance aujourd’hui ne m’embête pas, je ne sens pas victime ou marqué par cela.

La différence, a peut-être été un lien différent avec moi, ma mère et une maturité un peu plus précoce.

L’activité avec l’humain est importante pour moi notamment pour exister et peut-être enrayer ma naissance particulière.
Mais n’oubliez pas que c’est moi qui aie décidé de revenir dans cette vie mais je ne pensais pas que nous serions autant dépendants des humains.
Ce n’est pas simple, je ne suis pas forcément un séducteur comme certains qui savent attirer l’attention.
Je suis quelqu’un de simple et qui a envie qu’on lui fasse confiance et qu’on lui donne sa chance.
Je vais bien,  mon corps manque de souplesse mais cela viendra quand cette pression ou cette forte envie de montrer qui je suis s’apaisera.

Je peux être plus qu’un cheval de « club », je suis le cheval d’un grand cavalier et je peux aller loin dans la compétition (ou reconnaissance) mais c’est maintenant qu’il faut me donner ma chance. (Pour mon corps et ma locomotion)

Je veux être dans la lumière, c’est ce qui ramènera la lumière intérieure, peut-être mal allumée au démarrage de ma vie. Je suis très courageux et j’ai envie que cette valeur soit reconnue. Je ne veux pas être la « chochotte » comme d’autres chevaux. Je ne fais pas de bruit, je suis discret mais c’est peut-être ma perte aujourd’hui. J’attends cet homme avec impatience, ne me parlez plus de cette naissance, cela m’alourdit car j’ai la sensation que c’est plutôt l’excuse des humains autour de moi. Je ne suis pas en colère, je me sens bien auprès de mes humains que j’aime mais je veux passer acteur de ma vie. Cette naissance fait partie de ma vie et j’en ai fait une force car j’ai développé la volonté et le courage grâce à celle-ci.

« « « «  Il n y a pas à tordre du cul pour chier droit » » »

Jument - Souhaitant faire plus de choses

Sandrine : Coucou ma belle, tu as le choix de me faire confiance comme de refuser, je respecterai ton choix, je ne juge personne, je suis juste un porte-parole.

As-tu quelque chose à transmettre ?

Je vais plutôt bien au fond de moi. J’ai pris beaucoup de maturité grâce à la valorisation avec "ma propriétaire" .

J’en suis très heureuse, je n’aurai même pas imaginé être capable de faire tout cela, je suis très fière de moi.

Je suis fière et très heureuse de ce que je deviens. Et cela me donne envie de continuer de découvrir de plus en plus de choses, toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

(Image de saut) : j’ai envie d’approfondir cela car aujourd’hui je me sens mieux dans mon corps. Même si ma propriétaire dit que je suis remusclée, je me sens bien et j’ai envie d’apprendre, une activité dans la découverte de mon corps et mes capacités physiques. J’ai besoin de sentir ma force physique et ma puissance.

Je me sens devenir grande jument et "grande dame", je ne me sens plus la petite jument commune.

Je suis très mais vraiment très contente de ce que je deviens et de la relation avec ma propriétaire m’ouvre tellement de portes. Même si parfois, je peux encore angoisser ou hésiter mais je prends de plus en plus d’assurance et ose me surpasser avec plus de sérénité.

J’ai envie d’aller de l’avant, de découvrir ce que je peux faire.

Merci à ma propriétaire de me faire devenir ce que je deviens et de vivre cette aventure passionnelle entre elle et moi !

Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal

Jument

Accompagnement en Communication avec l'Animal sur 2 ans

J’ai voulu continuer ce que j’avais commencé il y a un an. Et partager 2 ans de communication intuitive entre Sandrine Guyon-Pouzet et ma jument. Pour tous ceux qui ne connaissent pas, les sceptiques, ou encore ceux qui en rigolent ! On avance tellement mieux, quand on avance dans le même sens !

Bâ non…..un cheval ça ne parle pas !!!!!!! Mais parfois….on peut les laisser s’exprimer, les écouter. Et au fil du temps ça raconte une histoire. Moi c’est l’histoire d’une jolie pur-sang qui à 4 ans a été réformée des courses. Elle est arrivée à l’Ecurie des Masures en décembre 2012.
Et en janvier 2013, on a commencé à la laisser parler ! « Fragilité, peur, manque de construction. Peur de moi-même, je ne contrôle pas mon physique. J’ai une grande force en moi mais n’arrive pas à l’utiliser, je crainds que mon physique ne tienne pas. Mon corps est douloureux. J’ai besoin de revoir toutes les bases, d’apprendre à rire. » Et effectivement le corps était aussi fragile que le mental ! Mais on a bossé dur !
Et fin mai, on lui a demandé si on était sur la bonne voie ! « Moi, c’est comme si je venais de naître. Comme si je découvrais la vie sous un nouveau jour ! J’ai encore du mal à savoir qui je suis, mais ça vient doucement. Par moment, j’ai l’impression que l’on me surestime. C’est bien, cela me donne beaucoup de force et d’amour pour me battre. C’est ça, c’est l’amour qui m’a sauvé. J’ai peur de l’échec, que l’on soit déçu de moi. J’ai besoin de travailler au sol, répéter les exercices pour être sûre de moi. » On t’a écouté, on a évolué avec toi.
Novembre 2013, on a pas pu s’empêcher de t’écouter à nouveau ! « Je suis une jument accomplie, pleine d’amour, de vie, de confiance….J’ai envie de travail plus compliqué qui travaille ma concentration. J’en ai besoin pour la suite. J’ai aussi besoin d’être plus cadrée. Moi, je m’en suis sortie et je compte bien maintenant profiter de tout ce que je peux avoir et faire. » Jennifer a enfin compris que tu la testais à chaque cours et qu’elle devait s’imposer, se fâcher ! Et depuis, tu la respectes !
Maintenant, c’est devenu une étape nécessaire pour nous, de savoir où on en est ensemble.
Mars 2014, « exercice non compris, il faut le recommencer, je ne supporte pas d’abandonner quelque chose sans avoir été jusqu’au bout. La sensation d’échec me fait peur (je retrouve mes anciennes émotions du passé). Mon corps change en ce moment, et j’ai du mal à le gérer. Il faudrait me laisser sur du travail déjà acquis, le temps qu’il s’y fasse. » Et puis évidemment, il faut profiter du passage de Sandrine pour poser ses questions et régler les problèmes. Je ne pouvais plus m’approcher de ma jument sans qu’elle essaie de me mordre ! Plutôt frustrant ! La réponse de Sandrine : « Oui, elle t’aime toujours ! Elle veut que tu prennes de l’assurance comme elle, elle l’a fait. Que tu t’affirmes et surtout n’ai plus peur d’elle ! » Voir que ton cheval essaie de jouer les psys pour ton bien….c’est perturbant !!! Mais là encore je l’ai écouté ! Et je ne la remercierai jamais assez d’avoir fait ça pour moi !
Octobre 2014 : « Je suis en train de passer à autre cap. J’ai passé le cap de la toute-puissance, du test. Je suis en train de me poser et prendre de la maturité, je prends le chemin de la sérénité. Je m’aperçois que je peux avoir confiance en eux. Je peux me poser sur eux, sur elles. J’ai besoin de savoir qu’elles sont là. Elles ont fait du chemin, il faut qu’elles avancent encore sans avoir peur de me vexer. Je sais où j’en suis ! Je commence à sentir ma sensibilité, bien accompagnée elle deviendra positive pour ma finesse d’esprit et finesse dans le travail. »
Février 2015 :  » J’ai un côté guerrière qui s’est réveillé en moi et j’ai découvert de nouvelles capacités que je ne soupçonnais pas ! Grâce à cela, une petite vengeance personnelle s’autorise à naître en moi. Je veux montrer à ces 2 cons (d’avant) que je peux être à la hauteur !!! J’ai besoin de ressortir cette colère envers eux de façon positive, même si je ne les croise jamais en concours. J’ai besoin de voir jusqu’où je peux aller ! Je suis capable de trouver l’équilibre entre le travail « haut niveau » et l’activité de mes humains qui me sont chers ! Après je pourrai me poser et me contenter de ce que l’on me demande. Est-ce possible ?? Est-ce qu’ils voudront bien ?? »

Sans tout ce travail de communication, Chop n’aurait pas évacué tout ce mal-être qui était en elle. Jennifer aurait peut-être baissé les bras à force de faire du rodéo. Je lui aurais certainement tourné le dos pensant qu’elle ne m’aimait plus. Sans parler du reste… Je n’ose pas imaginer un tel gâchis !!!
Si j’ai pu changer ne serait-ce qu’un regard sur la communication intuitive……et bien ça me va !!!!