Mon parcours

Mon parcours

En 1997, suite à certaines épreuves de la vie, j’ai trouvé réconfort et "thérapie"» (avec du recul aujourd’hui) auprès d’Apache. Ce magnifique cheval, Heu !! Poney, de 8 ans juste castré, ayant sailli toute sa vie et non débourré.
N’y connaissant rien aux chevaux et ayant fait une petite dizaine de balades, mon cœur s’est emballé pour ce magnifique cheval. Entourée de personnes qui ne comprenaient pas mon élan "peut-être intuitif" pour ce cheval qui n’était absolument pas adapté à une débutante comme moi. Mais l’amour inconditionnel entre ce "Poney" et moi était incompréhensiblement plus fort que tout.

Apache était respectueux envers moi notamment dans l’approche à pied. Pour ce qui était monté, c’était une autre musique. Car encore une fois, sous mon inconscience et mon ignorance de débutante « quand on a un cheval on monte dessus ! ». Débourrage ?! Qu’est-ce que c’est ? Il m’a appris le cabré, le saut de mouton, le reculer… mais encore une fois avec beaucoup de respect car à chaque fois que je me déséquilibrais, il s’arrêtait et attendait que je me replace, Ha, mon merveilleux Apache !!! Il m’a appris l’assiette !! Ha oui, j’oubliais que je n’ai pas assez d’argent pour m’acheter mon matériel, j’avais mon licol et la brosse, et c’était parti…Et j’en passe des événements coquasses.

Apache m’a apporté beaucoup d’amour, de reconnaissance, de la confiance en moi, de la vie et l’envie de vivre surtout. Il m’a transmis tellement d’amour et de force. Une grande sensation qu’il est mon Autre.

Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal
Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal

Après cette reconstruction, j’ai continué mon chemin en 2000 passant le diplôme d’accompagnateur de tourisme équestre que j’ai pratiqué pendant quelques années. Ce qui m’a permis de rencontrer Seitan, mon autre cheval.

Seitan, mon magnifique cheval « parfait » d’une soumission hors pair, qui dit oui à tout, cheval de tête exceptionnel mais au fond de moi, cela est très pratique mais tellement injuste, sur sa non expression de sa vraie personnalité. J’ai travaillé avec lui dans ce sens-là, en lui permettant de dire qui il est et sûrement pas par effet miroir, d’oser, moi aussi, dire qui je suis et me respecter en le respectant.

Puis les années passent, les randonnées, les expériences et la bien sûr pause d’équitation pour donner naissance à mes deux merveilleuses filles.

En 2006, je reprends mon chemin avec mes deux fidèles compagnons pour continuer la randonnée et le plaisir avec Apache et Seitan.
Seitan montre des symptômes de douleurs et je décide de l’amener chez un ostéopathe en Ariège.
A l’époque, pour moi l’ostéopathie équine était un peu une découverte et je m’attendais à ce que cet ostéopathe travaille mon cheval en structurel.
Et là, non, cet homme (vétérinaire-ostéopathe) met sa main sur mon cheval et me dit "c’est bon, cela devrait aller mais je préfère le garder en observation pour des éventuels effets secondaires". A vrai dire, je ne voyais pas du tout ce qu’il voulait dire.
Et là, tout commence à se dégrader. Coliques chroniques, œdème, tendinite… Au bout de quelques semaines de pension-soin, mon portefeuille était en train de maigrir à vue d'oeil !!!

Je suis allée discuter avec l’ostéopathe et ce qu’il a trouvé à me dire c’est  « Vous avez qu’à écouter votre cheval, ce qu’il a à vous dire » ????? Mais il est un peu dérangé cet homme-là !!! Et il poursuit en me présentant un homme sur les lieux, un kinésiologue, Alfred Manuel et il me dit tout naturellement : « Cet homme fait parler les animaux » ??? Mmm… !!! J’ai un grand moment de solitude en essayant de trouver la sortie de secours!!

Et là, cet homme que je n’ai jamais vu de nulle part, teste en kinésio mon cheval et me raconte ma vie et mes blocages !!!
Je regarde encore si je ne trouvais toujours pas cette sacrée porte de sortie !!!
Il continue en me disant que mon cheval est là pour me faire comprendre que mon rôle, ma mission, mon potentiel… serait de faire parler les animaux et de transmettre le message aux humains. "Pour qui n’était pas vraiment à l’époque en harmonie avec les humains", ce n’était pas facile à entendre.

Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal
Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal

La séance se passe et mes premiers ressentis sur les animaux arrivent. J’ai à la fois ressenti une libération et une angoisse sur ce qui s’ouvrait à moi.
Suite à tout cela, je décide de passer une formation à distance d’assistante vétérinaire ce qui m’ouvrait le droit à des stages.
Stage que j’ai choisi de faire chez ce vétérinaire en Ariège.

Cet homme comprenait ce que je faisais et me poussait à développer la Communication avec l’Animal. Avec beaucoup de travail et de pratique, je suis partie en clientèle pour suivre le chemin qui s’ouvrait nouvellement à moi.

Aujourd’hui, en 2017, j’ai une forte sensation par cette activité professionnelle de continuer constamment mon épanouissement et mon développement personnel.