Témoignages

Témoignages

Ce qu'ils en disent

Quelques témoignages de personnes exprimant leurs ressentis face à la Communication intuitive avec l’Animal, vous pouvez ainsi vous faire une idée encore plus précise de ce qu’elle peut apporter. Tant aux chevaux qu’aux humains…

Merci à eux.

La Communication avec l’Animal permet de transmettre des messages de l’animal à son Humain, mais la Communication intuitive se fait également avec les Humains, qui peuvent être dans une situation ne leur permettant pas de parler.
Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal

Sabrina

Suivi et stage de Communication Intuitive

Rien n’arrive par hasard, chaque rencontre a un sens !

Un jour j’ai rencontré une jument, ce fût le coup de foudre ! On m’a très rapidement proposé de la faire « parler ». Curiosité oblige, j’ai dit oui !

Alors j’ai rencontré Sandrine. Ouaaah Bluffant ! Grâce à sa communication avec ma Chopy, nous avons vu tout le mal-être qui se trouvait en elle. Et nous avons pu nous adapter à ses besoins pour la faire évoluer. Tous les six mois, Chopy avait droit à la visite de Sandrine pour « vider son sac »», dire où elle en était et ce qu’elle voulait. C’est tellement plus facile quand on avance ensemble, dans le même sens !

Et puis un jour, ma Chopy s’est mise à vouloir me mordre ! Je ne pouvais plus l’approcher sans entendre ses dents claquer. Donc évidemment j’en ai parlé à Sandrine. Je pensais qu’elle ne voulait plus de moi mais non, mon amour de cheval avait un message pour moi « Il faut qu’elle s’affirme ! ». Bien entendu, j’ai pas compris son message ! Enfin moi j’ai pas compris, mais mon subconscient a dû comprendre parce que par la suite j’ai été sacrement perturbée. J’ai donc décidé de creuser, de résoudre ce « problème » par l’intermédiaire des stages en communication animale de Sandrine. D’après ce qu’elle m’avait dit dans le passé, il y avait un gros travail personnel à faire sur soi durant le stage. « Gros » je pense qu’elle savait déjà qu’il y avait un blocage chez moi à ce moment là !

Me voici donc partie en stage de communication avec mon mari. J’ai eu la chance dans  les premières secondes de mise en pratique d’avoir une magnifique communication avec une ponette ! On va pas se mentir…tant que tu ne testes pas toi-même t’as toujours pleins de questions sur la chose, jamais petite on m’a dit « Va parler au chat ! ». Mais là, il n’y avait plus de question, c’était juste magique, magnifique. En fait, je dirais que, quand tu parles avec un animal, quand tu es connecté à lui, durant un instant, tu es lui. Tu ressens au fond de toi ce qu’il ressent. C’est tellement intense et intime à la fois que ça en est magique ! Durant les deux stages que j’ai suivi, je n’ai jamais vu personne qui n’y parvenait pas. Seulement des personnes qui n’y trouvent pas de plaisir. Après tout, tout le monde ne peut pas aimer ça. Mon mari par exemple, a su faire mais c’est pas son truc, ça ne lui plaît pas. Quant à ce que j’étais venue chercher, à savoir comprendre le message de ma jument, c’est une autre ponette qui m’a donné la réponse. A travers son histoire, j’y ai retrouvé la mienne et j’ai compris où était le mal-être. Un long, très long travail personnel s’en est suivi. Je pourrai m’arrêter là mais non, c’est pas fini ! Avec tout ce que j’ai appris durant mon travail de reconstruction, je souhaitais maintenant aider ma maman à résoudre 25 années de migraines qui lui gâchaient la vie et s’amplifiaient toujours un peu plus malgré les lourds traitements qu’elle prenait.

Je lui ai dit « Maman c’est pas possible, avec tout ce que tu as tenté pour te soigner, ton problème doit être psychologique ! ». Et comme elle a vraiment toujours tout testé, elle m’a répondu « Vas y dis-moi ce qui ne va pas ! » Euh, non, parler avec un cheval ok mais avec toi…non ! Mais avec Sandrine, oui ! Elle a accepté. Nous avons ensemble décrypté le message de Sandrine et nous avons avancé, pas à pas… Oui faut décrypter, parce que comme je le disais on ressent les choses en communication, donc chaque mot, chaque sentiment, parfois même le temps d’un verbe a son importance. Et après il faut travailler, travailler sur soi. Avant que Sandrine ne l’aide à trouver où chercher, c’était un départ de crise de migraine tous les jours (stoppé ou pas par les médicaments). Aujourd’hui, c’est on va dire trois par mois dont deux stoppées par une réflexion sur soi.

Carole - Intervention sur son cheval puis sur elle-même

Un jour de concours, une personne m'a parlé de toi et de ta communication avec les chevaux. J'ai souri... mais mon petit cheval avait besoin d'aide après 19 coliques et nous aussi ; donc je me suis dit pourquoi pas....il faut tout essayer !!!! Tu as fait des miracles avec lui avec Collani et maintenant avec moi. Il y a un mois je survivais, j'étais comme on dit "au bord du gouffre" et dans l’impossibilité de faire face à mon état. Tu es intervenue et aujourd'hui je me suis retrouvée, je me sens bien, légère !! J'ai refait le plein d'énergie, de force, de courage et de sérénité ! Positive, rigolote et pleine d'entrain comme avant. Je suis de nouveau moi !!
Sandrine, tu es ange un grand merci à toi pour ton aide !

Sandrine Guyon Pouzet Communication intuitive avec l'animal

Julie

35 ans

A travers ce message je souhaite parler à tous des liens qui se sont créés entre Sandrine, Julie et nous ses parents.

Et oui, Sandrine ne soigne pas que des animaux, grâce à une ostéopathe de ses amies nous nous sommes rencontrés pour qu’elle puisse nous aider dans notre communication avec notre fille Julie, une grande jeune femme (35 ans) handicapée, totalement dépendante, épileptique, sans langage. Bien sûr en tant que parents nous arrivons à comprendre certaines choses, mais nous faisons des erreurs, ou bien nous ne savons pas que penser, comment agir dans son intérêt.

Sandrine rencontre Julie à la maison lors de ses déplacements, et elles entretiennent depuis plusieurs années une relation silencieuse mais enrichissante pour notre fille et pour nous parents. Grâce à Sandrine nous comprenons mieux les attitudes, les ressentis, les douleurs physiques, mentales de Julie, et son parcours devient moins incompréhensible pour nous tous, nous avançons dans la maladie avec moins de questionnements, ce que les médecins, personnel d’institution n’imaginent même pas!

Nous espérons que ce témoignage pourra aider qui que ce soit en grave difficulté relationnelle, sachez que nous attendons Sandrine chaque fois avec appréhension, car parfois la réponse est douloureuse, mais le résultat n’en est que bénéfique !!!

Merci Sandrine, la vie est moins incompréhensive depuis que nous nous rencontrons.

Enfant ayant peur et dormant mal

Sandrine : Bonjour ……, tu as le choix de me faire confiance comme de refuser, je respecterai ton choix, je ne juge personne, je suis juste un porte-parole.

As-tu quelque chose à transmettre ?

Je ressens comme une protection au niveau du cœur et de ses émotions. Je me protège beaucoup surtout sur ma sensibilité, je vois et je ressens beaucoup de choses qui me pompent beaucoup d’énergie, je me protège dans une sorte de dureté et rigidité afin de moins ressentir les choses.

Je ne me sens pas en sécurité donc avec cette protection ou la bulle, me permet d’être moins dans le ressenti des autres et me centre sur moi. Je me renferme au fond de moi ce qui fait que je suis moins attentif à ce qui m’entoure.

Par moment, je me fais surprendre à l’intérieur de cette bulle par mon environnement, personnes, bruits, situations, qui me mettent en panique par la surprise car je n’ai pu anticiper ce qu’il se passait.

A chaque fois que cela arrive, j’ai la sensation d’être si vulnérable et sans défense et je ne sais vers qui me tourner pour trouver réconfort, je ne ressens pas de personne assez solide pour accueillir mes peurs qui surgissent, étant délogé de cette bulle de protection. Mes parents, je ressens une tension intérieure des soucis ou un lien qui s’étiole, quelque chose que je ressens mais ne comprends pas bien. J’ai besoin que l’on me parle pour me sortir de cette insécurité, je peux comprendre beaucoup de choses, je ne sais plus sur qui me poser, je ne trouve pas de solidité.

Si je réussis à pouvoir ressentir une solidité au niveau de mes parents, je me sentirais capable de retirer cette bulle que je mets en place. Peu importe les problèmes qu’ils ont, mais j’ai besoin de comprendre ce que je ressens, j’ai besoin que l’on me fasse confiance, de me poser et de me sentir moins seul dans mon monde et mes ressentis.